Le” Futuh al-Habasa” : écriture de l’histoire, guerre et société dans le Bar Sa’ad ad-din (Ethiopie, XVIe siècle).

Author : Amélie Chekroun

Language : French

Year :2013

Source :HAL

Comparativement à celle consacrée à leurs voisins chrétiens, l’historiographie relative
aux populations musulmanes de la Corne de l’Afrique des époques médiévale et moderne est
extrêmement réduite. Dès 1992, Hussein Ahmed soulignait le fait que les études éthiopiennes
ont longtemps négligé l’histoire de l’islam, en la plaçant en appendice de l’histoire dominante
chrétienne1. En 2002, Hussein Ahmed remarquait également que, si depuis quelques
décennies cette pauvreté des études touchant aux musulmanes d’Éthiopie tend peu à peu à se
résorber, l’historiographie récente s’attache surtout aux populations musulmanes du Sud et de
l’Est du pays2 et qu’elle se concentre sur les époques récentes, à partir du XVIIIe siècle. Cela
s’explique en partie par la rareté des sources écrites produites par ces sociétés et par des
voyageurs de passage avant le milieu de l’époque moderne. Un texte, toutefois, fait exception.
Le Futu al-abaša (« Conquête de l’Abyssinie ») est un récit en arabe de plusieurs dizaines
de folios rédigé au XVIe siècle par un auteur musulman du nom de ‘Arab Faqih. Il relate de
manière détaillée les premières années de la conquête, malheureuse, du royaume chrétien des
hauts plateaux éthiopiens par les musulmans de la région de Harar, menés par l’imam Amad
au cours des années 1530. Unique en son genre de par son point de vue, sa longueur et sa
teneur, ce texte n’a jamais été exploité à sa juste valeur pour comprendre la société des
musulmans de l’Est éthiopien du début du XVIe siècle….